Test et avis Couveuse automatique Wiltec 48 œufs

Idéale pour les start-ups œuvrant dans le domaine de l’élevage, cette couveuse convient pour 48 œufs de poule. Un produit de WilTec, ce modèle vous offre une parfaite ergonomie au niveau de la performance de la machine, de sa facilité d’utilisation et bien sûr de son nettoyage. Elle dispose plusieurs atouts, dont voici les détails.

La machine est très séduisante

Sa forme ainsi que sa taille ne dérangent pas les espaces dont vous voulez le mettre. De couleur jaune poussin et grise, elle est équipée d’un écran LED pour décrypter tous les différents réglages effectués pas les boutons s’y figurant aussi. Cet incubateur a déjà une température préréglée de 30 degré, mais si ce n’est pas le cas, il faut la laisser tourner pour atteindre la température idéale avant d’introduire les œufs. Sur le couvercle de l’appareil, on aperçoit la marque ainsi que son modèle « Janoel », tandis que les hublots servent à vérifier l’état des œufs de l’extérieur.

A l’intérieur, on y trouve des clayettes de couleur jaune poussin, suivi d’une autre grille pour l’humidité. Pour ce modèle, la dose de l’eau est déjà indiquée sur la machine. Avec un bel agencement, cette couveuse automatique est parfaite pour 45 œufs de poule. Vu que cet appareil ne pèse pas lourd, si on le retourne, on y trouve sur le dessous ses moteurs et d’autres équipements.   

Un puissant appareil

Alors, voici les indications utiles pour décrypter les affichages sur l’écran LED de cet appareil. De gauche à droite, on y trouve le compte à rebours avec 4 chiffres, pour la prochaine rotation des œufs qui se fait automatiquement, tandis que les deux chiffres qui se trouvent au-dessous de celui-ci indiquent les jours de la couvée. Doté de 3 boutons verts alignés en file indienne, le premier, tout en haut, sert à régler la température de l’incubateur, affichée en 3 chiffres, située à son côté, et les deux autres portent le signe « + » pour l’ajout et « – » pour diminuer. Normalement, la température ne doit pas dépasser le 38 degré. Ensuite, en bas de l’écran, on aperçoit l’afficheur du capteur de l’humidité. On y découvre aussi sur la façade de cet appareil l’interrupteur de la machine, indiqué par le bouton rouge marqué « ON » pour le démarrage et « OFF » pour l’arrêt. D’une puissance de 160 W, celui-ci ne bouffe pas trop d’énergie, avec 240 V à l’entrée pour une fréquence de 50 Hz. Maintenant que vous connaisse ses caractéristiques, adoptons quelques astuces pour avoir un bon résultat à votre couvée.

Une fois que la machine est réchauffée, il faut passer à l’agencement des œufs. A noter que le choix du calibre des œufs est important, mais aussi des œufs qui ont juste attendu 4 jours après sa fécondation. On doit toujours garder la stratégie de poser la tête vers le bas et d’ordonner chaque race. Une fois bien installé, on referme la couveuse hermétiquement et on règle l’humidité en introduisant le tuyau dans une bouteille d’eau froide.

Il faut connaître que si on a opté pour une couveuse et non une poule, c’est pour une question de sécurité, car dès fois, notre poule abandonne ses œufs. Elle peut être utilisée toute l’année, ce qui n’est pas le cas d’une poule. Son entretien et le nettoyage sont faciles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *